SM Bleu_edited.png
  • Lou Juillet

Une fête des lumières originale et historique

À la nuit tombée, le 8 décembre prochain, les rues de Lyon s'illumineront pour l’événement annuel et historique à la renommée internationale. Au nom de la fête des Lumières, artistes, compagnies de spectacle de rue ou encore habitants sont prêts à célébrer et mettre en lumière leur ville.


Originale et féerique 🏮

Un Phoenix de néon multicolore, des poissons lumineux volant au-dessus de la tête des visiteurs ou encore des rochers scintillants traçant des lignes de ricochets lumineuses… Le programme de cette 21e édition a de quoi enchanter les visiteurs entremêlant originalité et féerie. Pendant trois jours, plus d’une vingtaine d’installations illuminées seront installées sur les grandes places et les célèbres places de la ville comme celles de Bellecour ou des Terreaux. Même la cathédrale Saint-Jean se verra décorée de 7 tableaux projetés sur ses parois. La Lumière sera ainsi à l’honneur dans toute la ville et toutes les rues. Dans chacune d’elles, les artistes de rues, les guirlandes et autres installations lumineuses brilleront devant les visiteurs.


Un peu d’histoire 📜

La Fête des lumières a été célébrée pour la toute première fois en 1852. À l’origine, il s’agit d’une fête religieuse célébrant la Vierge Marie. La Vierge avait toujours eu une très grande importance pour les Lyonnais. Pendant des siècles, à chaque problèmes, troubles sociaux, révoltes ou conflits, les Lyonnais priaient la Vierge. Et à chaque fois, leurs prières étaient exaucées. C’est pour cela qu’en 1850, les Lyonnais décident d’installer une statue dorée de Marie sur le sommet du clocher de la basilique de Fourvière. Les autorités lancent un concours pour la réalisation de cette statue et c’est Joseph-Hugues Fabisch, un sculpteur qui le remporte. La construction de la statue commence et est achevée en 1852.

Un événement incontournable 😉

Originellement, elle devait être inaugurée le 8 septembre 1852, le jour de la fête de la Nativité de la Vierge. Cependant, à cause d‘une météo désastreuse, les Lyonnais ont dû reporter leur célébration au 8 décembre, jour de l’immaculée Conception. Même si la météo n’était guère plus plaisante, plusieurs manifestations religieuses ont lieu tout au long de la journée, et, le soir, lors d’une accalmie, les Lyonnais ont éclairé leurs fenêtres avec des bougies, placées dans des verres de différentes couleurs. C’est la naissance de la fête des Lumières.

C’est à partir de 1999 que cette fête prend son allure actuelle et passe d’un jour à quatre jours de célébration. Aujourd’hui, cette fête s’est fortement médiatisée et est devenue un événement incontournable.