SM Bleu_edited.png
  • Maureen Lozano

Jonathan André, auto entrepreneur

Présente-toi

"Jonathan André, j’ai 21 ans, je suis freelance donc autoentrepreneur, je fais du marketing pour le e-commerce et pour être plus précis, j’utilise l’email marketing pour les e-commerces et surtout pour le marché français juste un client au US."


Présente-nous ton projet

"À la fin de mon DUT GEA, je voulais être indépendant pour pouvoir travailler et voyager en même temps. Du coup, j’avais déjà essayé de créer une chaîne YouTube et des petits trucs comme ça pour essayer de créer un business. Mais ça n’a pas vraiment fonctionné et ensuite, je me suis rendu compte que travailler en tant que freelance c’était l’une des meilleures façons de pouvoir travailler en ligne et de pouvoir voyager en même temps. Il y a pas mal de métier dans le digital qui permettent de faire ça donc c’est pourquoi j’ai choisi de faire ça. J’ai donc fait un échange au Canada pour le 4ème semestre de mon DUT GEA et j’ai fait un stage dans une entreprise qui s’appelait Nake et dans cette entreprise-là j’ai touché presque que à l’e-mail marketing, ils avaient un gros projet là-dessus (refonte, transition de logiciel), du coup je n'ai fait que ça pendant 2 mois presque. Et à la base, je voulais être freelance en montage vidéo, parce que c’était une compétence que j’avais et après ce stage, je me suis dit que ça serait intéressant de pousser plus parce que c’était un canal qui était un peu sous utilisés par les entreprises selon moi et vu que j’avais fait ça en stage, j’avais des compétences même si ce n’était pas encore professionnelle j’avais quand même creusé le sujet pendant 2 mois voilà, j’ai continué à me former.


Et l’année dernière quand j’étais en Angleterre, j’ai continué à me former sur le sujet et j’ai commencé à chercher mes premiers clients en tant que freelance donc voilà. Et mon but, c’était à la fin de l’année de réussir à être freelance à temps plein donc en juin-juillet de l’année dernière. Mon objectif, c’était de pouvoir vivre de mon activité donc au début, c’était un peu compliqué et tout, trouver ses premiers clients, comprendre comme ça fonctionne. Mais après, j’ai continué là-dedans et à la fin de l’année, j’ai réussi à me tirer des salaires corrects pour vivre et du coup après l’été, je suis parti vivre au Mexique pendant 3 mois et ensuite à Budapest pendant 3 mois aussi et là, je suis en Angleterre en ce moment pour 1 mois et demi."


Comment t’es venu l’idée de freelance ?

"Donc l’idée de devenir freelance, je te l’ai un peu expliqué, mais je voulais voyager et travailler ne même temps. Parce qu’il y a beaucoup de personne qui voyage, mais sur leur économie donc c’est à durée limiter alors que moi je voulais faire ça sur le long terme. Donc il y a plusieurs options, soit créé ta boîte, soit être employé en remote ou soit être freelance justement et freelance est entre guillemets la passerelle la plus simple pour moi. Donc voilà en gros, comment le projet met venu et comme je te l’ai dit, j’ai fait un stage au Canada ou j’ai commencé à apprendre l’e-mail marketing et j’ai continué à creuser et puis voilà."


Quelle a été ta plus grande difficulté ?

"Les difficultés, il y en a pleins et ça dépend vraiment du moment. Au début ce qui va être compliqué ça va être de trouver tes premiers clients, de savoir comment fonctionne une relation de freelance à entreprise et après, plus tard, c’est se sentir légitime à mettre des tarifs conséquents, ensuite essayer de stabiliser son activité essayée de pas trop travailler vu que tu es à ton compte, t’as vite tendance de soit trop travailler ou certains se sentent en vacances. Ça dépend vraiment des personnes. Les difficultés changent, trouver des clients n’est plus trop un problème pour moi alors qu’avant, c’est compliqué."


Où sera ton projet dans 5 ans ?

"La déjà, je commence à avoir des clients que j’accompagne sur du long terme, donc je pense que l’activité ne va pas mal se stabiliser. Je pense que je vais switcher petit à petit avec des projets plus personnel comme monter mon propre e-commerce. Parce que vu que maintenant, je suis dans le milieu, j’ai des contacts et plus de connaissance. Donc je pense switcher petit à petit avec d’autres projets a cote. Je ne veux pas être freelance à temps pleins, je le suis en ce moment, mais c’est quelque chose que j’ai envie de changer. Donc oui dans 5 ans avoir une petite partie en freelance avoir un business e-commerce qui tourne et par exemple une chaîne YouTube à côte."